Comment gérer un sinistre avec son auto?

Lorsque votre véhicule subit des dommages matériels mais qu’il n’y a pas de dommages corporels, c’est finalement un moindre mal. Et malgré tout, cela peut revenir très cher. Il faut donc bien connaître la démarche pour se faire rembourser vite et bien.

1. Les Bons Réflexes

En cas d’accident ou de panne en circulation, il faut pouvoir avoir les bons réflexes. Et cela commence avec les premiers gestes à effectuer:
  1. Dégagez la chaussée ;
  2. allumez les feux de détresse ;
  3. enfilez votre gilet de sécurité ;
  4. placez le triangle à 30 mètres minimum… ;
  5. éclairez le(s) véhicule(s) accidenté(s) s’il fait nuit.

Dans le cas particulier des autoroutes, c’est encore différent car l’espérance de vie d’un piéton y est d’une vingtaine de minutes.

Voici ce qu’il faut faire sur autoroute:

  1. Garez votre véhicule sur la bande d’urgence et sortez côté passager.
  2. Faites descendre vos passagers sur le côté droit de la voiture et faites-les passer derrière les barrières de sécurité.
  3. Rejoignez un poste d’appel d’urgence. Ils sont situés tous les deux kilomètres. Dans tous les cas, marchez derrière la barrière de sécurité. Le sol peut y être moins praticable, mais vous en sortirez au moins vivant.
  4. Si vous ne pouvez pas rejoindre le poste d’appel, appelez le 112 de votre téléphone portable. Dans tous les cas, ne traversez jamais les voies.
  5. En attendant les secours, retournez à proximité de votre véhicule (et vous l’avez compris, toujours derrière les barrières de sécurité).

Qu’il s’agisse d’une panne ou d’un accident, il va falloir appeler une assistance dépannage. Appelez votre assurance avant de le faire, ils peuvent avoir des procédures particulières qui permettront une prise en charge rapide. Par ailleurs, si vous avez l’assistance panne 0km, vous n’aurez rien à payer.

2. Le constat amiable

S’il s’agit d’un accident avec un autre véhicule, vous devez remplir un constat à l’amiable. Veillez à toujours en avoir un dans votre voiture. Mais si vous n’en avez pas, sachez qu’il est aussi possible de dresser ce constat sur papier libren à partir du moment où vous remplissez les informations suivantes:

  • circonstances de l’accident;
  • dégâts apparents;
  • assurances des véhicules (coordonnées des assurés, numéros des contrats et noms des sociétés d’assurance).
  • signature des deux conducteurs.

Note: Si l’un des conducteurs refuse de remplir le constat amiable, il est possible de faire un constat unilatéral en (a) remplissant soit-même tous les critères, en (b) précisant que l’autre conducteur n’a pas voulu le remplir et en (c) inscrivant le numéro de plaque d’immatriculation de l’autre véhicule.

3. Déclaration d'accident à l'assureur

Même sans tiers responsable, tout sinistre doit être déclaré à votre assureur dans un délai de 5 jours à compter de la date de l’accident. Veillez à bien le faire dans les délais, cela évitera que votre assurance tergiverse quant à la prise en charge.

Envoyez le constat amiable à votre assureur, ainsi que tous les éléments que vous avez en possession, qui portent des informations importantes sur l’événement: photos, témoignages, contacts des témoins, etc.

4. L'expertise

A partir des éléments en sa possession, l’assureur détermine votre responsabilité. Si c’est nécessaire, il peut également nommer un expert pour évaluer les dommages. Cette évaluation doit se faire dans les deux semaines suivant votre déclaration de sinistre.

A partir de ce moment, deux scenarii sont possibles:

  • si le véhicule est réparable, vous payez les réparations et votre assureur vous rembourse. L’alternative (préférable) est que l’assureur règle directement la réparation. Notez qu’une franchise est souvent applicable.
  • Si le véhicule est irréparable, l’assureur proposera de vous indemniser. C’est ce que l’on appelle la valeur de remplacement du véhicule (la somme d’argent estimé nécessaire pour acheter un véhicule du même standard).

Notez que vous aurez droit à une voiture de remplacement si vous avez souscrit à l’option correspondante. Dans le cas contraire, cela peut ne pas être prévu par votre contrat.

5. L'indemnisation

Le dédommagement dépend de votre responsabilité dans l’accident ainsi que des garanties figurant dans votre contrat. 

Notez également que si vous êtes responsable d’un accident et que vous avez une assurance au tiers, vous ne serez indemnisé(e) que pour les dommages occasionnés aux autres véhicules. Cela signifie que vous y serez de votre poche pour votre propre véhicule.

Le choix d’une assurance tous risques peu donc se poser. Cela dépend de l’ancienneté du véhicule, de sa valeur et de l’usage que vous en faites.

Dans tous les cas, l’indemnisation du sinistre peut prendre du temps. En France, il faut compter 3 mois suite à la déclaration d’accident.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *