Comment faire des économies sur son assurance?

Une voiture peut représenter un budget conséquent à l’année: loyer ou prêt auto, entretien, assurance, essence, frais exceptionnels. 

En conséquence, les frais d’assurance peuvent être élevés. Mais il existe quelques manières de les rendre les moins conséquents possibles, simplement. Il suffit de bien définir ses besoins, de comparer et de bien se comporter. Voyons ceci en détail.

#1 Choisir la bonne voiture

Bien choisir sa voiture, c’est adapter sa prime d’assurance à son besoin. Plus vous achetez une voiture puissante, chère ou rare, plus la prime d’assurance sera élevée.

C’est pour cette raison que nous vous conseillons d’adopter une juste mesure sur le choix de votre voiture, en particulier concernant les éléments suivants:

  • La puissance du véhicule. Plus une voiture est puissante, plus elle coute cher à assurer.
  • L’ancienneté et le kilométrage. Selon ces critères, vous ne choisirez pas la même couverture. En général, une voiture qui a plus de 5 ans et/ou a plus de 100.000 kilomètres est assurée au tiers.
  • La valeur du véhicule neuf. C’est la base de calcul des garanties applicables en cas de réparation. 

C’est pour ces raisons qu’il est parfois plus intéressant d’acheter un véhicule d’occasion qu’un véhicule neuf.

#2 Choisir la bonne formule

Les compagnies d’assurance ont largement développé les offres d’assurance auto qu’elles ont. Du point de vue du propriétaire, bien choisir sa couverture, c’est optimiser la prime d’assurance (la rendre la moins élevée possible) et les garanties (les plus élevées possibles).

Voici donc les principales assurances qui s’offrent à vous:

  1. L’assurance tout risque. C’est l’assurance des véhicule neuf ou récent. Elle offre une couverture quasi-totale, qu’il s’agisse des dommages matériels ou corporels, même si le conducteur n’est pas responsable.
  2. L’assurance au tiers. Comme son nom l’indique, elle ne couvre que les tiers à qui le conducteur a causé des dommages lors d’un sinistre dont il est responsable.
  3. L’assurance au tiers plus. C’est une couverture un peu meilleure que l’assurance au tiers. Elle peut être utile en cas de vol, d’incendie ou de bris de glace. Généralement, elle peut être ajoutée à la formule de base – comme une option.
  4. L’assurance au kilomètre. Pour les conducteurs qui roulent peu, elle peut être particulièrement intéressante. La prime d’assurance est tout simplement calculée à partir du nombre de kilomètres parcourus. 
  5. L’assurance au comportement. Un boitier connecté est installé dans votre voiture et votre assurance adapte sa prime en fonction de votre comportement. Au-delà du cercle vertueux que cela peut créé, vous pouvez ne pas aimer être “sous surveillance” de votre assurance.

Dans tous les cas, il est toujours in

Aujourd’hui, il existe plusieurs formules d’assurances, dont certaines sont très innovantes :

  • Assurance tout risque : elle offre une couverture quasi-totale, qu’il s’agisse de dommages matériels ou corporels, même si le conducteur n’est pas responsable ;
  • Assurance au tiers : comme son nom l’indique, elle ne couvre que les tiers à qui vous causez des dommages lors d’un sinistre responsable ;
  • Assurance au tiers plus : pour une meilleure couverture, notamment en cas de vol, d’incendie ou de bris de glace par exemple, vous pouvez ajouter des options à votre formule de base ;
  • Assurance au kilomètre : pour les petits rouleurs, il est possible de calculer le montant de la prime d’assurance en fonction de la distance parcourue ;
  • Assurance au comportement : grâce aux nouvelles technologies, votre assurance peut également s’adapter à votre façon de conduire, grâce à un boîtier connecté installé dans votre voiture.
Dans tous les cas, il est intéressant de prendre le temps d’étudier les différentes options et de comparer les différentes assurances.

#3 Faire valoir sa bonne conduite

Dans certains cas, et selon les compagnies d’assurance, il est possible de négocier les frais d’assurance.

Et l’argument principal de négociation à la baisse, c’est votre conduite. Plus elle est “dé-risquée”, plus la compagnie d’assurance est confiante.

Donnons quelques examples de négociations possibles:

  • Les jeunes conducteurs qui ont obtenu leur permis grâce à la conduite accompagnée peuvent bénéficier d’une réduction de la prime d’assurance, car ils justifient de plusieurs années de conduite.
  • Si vous avez effectués dans stages de conduite, vous pouvez aussi demander une diminution de l’assurance.

Par ailleurs, il n’y a pas que la conduite du conducteur qui est un risque de sinistre. L’entretien de la voiture est primordial. De ce fait, vous pouvez tenter une négotiation sur la base d’un carnet d’entretien du véhicule parfaitement tenu.

Le secret est finalement simple: vous devez montrer que vous êtes un conducteur parfait.

#4 Utiliser Internet

Internet est incroyable pour faire des économies sur les contrats d’assurance. Il y a en effet de nombreuses assurances sur le marché, dont la compétition a été encore davantage amplifiée avec l’arrivée des comparateurs. 

Dès lors, une bonne démarche à adapter est la suivante:

  1. Faites une comparaison rapide avec les comparateurs d’assurance. Google vous donnera les meilleurs très rapidement. 
  2. Rendez-vous sur les sites des assurances que vous avez sélectionnées pour voir s’ils n’ont pas des offres spéciales.

La chose essentielle de laquelle vous devez vous assurez est que vous comparez à couverture égale.

#5 Ne rien négliger

Il existe d’autres éléments qui peuvent diminuer le tarif de votre assurance auto. Citons-en quelques-uns.

#1. La présence d’un garage.

Une voiture stationnée dans un garage court moins de risque, en particulier de vol ou de dégradation. Votre prime d’assurance n’en est que plus basse.

#2. Les systèmes de sécurité

Tout ce qui est installé sur votre voiture et qui permet de la sécurisé est bien vu par les assurances également. Il peut s’agir d’une alarme, d’un antivol avec verrouillage du volant ou blocage de la boite de vitesse.

#3. Payer la prime d’assurance en une fois

C’est parfois beaucoup d’argent à sortir en une fois, mais cela peut vous faire faire des économies – de 15 à 20% dans certains cas. Parlez-en également à votre assurance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *